Blog : Projets

Un investisseur pour la marque #AngersMusique

Un investisseur pour la marque #AngersMusique

4459702_7_9b30_stephen-hearn-a-la-gaite-lyrique-en-juillet_33458dd6bdf7bf7de43c52b5170fb566

23 décembre 2016 à Angers
Le 23 décembre prochain, l’agence YLLW recevra à Angers la visite de Steven Hearn.
Entrepreneur culturel reconnu, à la tête du groupe Scintillo et délégué général à la Culture du groupe SOS, il est également l’auteur du rapport Hearn sur l’entrepreneuriat culturel, remis aux ministres de l’économie et de la culture en 2014.

Objet de la visite : confirmer l’installation d’une plateforme d’accélération
Après Paris, Bruxelles, Lyon et Toulouse, Steven Hearn et Emilie Lecourtois (SMart) étudient la possibilité d’installer à Angers, une Plateforme d’Accélération de Projets Culturels (PAPC). Concrètement c’est quoi ? Une maison commune, un lieu physique proche du cœur de ville au sein duquel se croisent les artistes, les entrepreneurs et le public dans le but d’accélérer la maturation des projets culturels. Doté de moyens financiers, humains et matériels ces plateformes sont des outils de développement pour les filières culturelles locales.

La marque #AngersMusique au coeur du sujet
Évoquée dans le document 2020AngersMusique en 2014, présentée au public en janvier 2015, la marque #AngersMusique est au cœur de la réflexion de cette plateforme qui reste tournée vers l’ensemble du secteur culturel. Soutien à l’installation de festivals, étude de projets de création de club, support et innovation pour les artistes, développement de think tank, agrégation de compétences et animation de la filière sont autant d’exemples de ce que la plateforme pourrait offrir comme support à l’économie culturelle locale.

Pour et par la filière
L’intérêt que porte Steven Hearn pour le secteur culturel angevin doit agir comme un révélateur de son potentiel. Si ce projet voit le jour, ce doit être pour la filière et par la filière réunie sous une seule bannière. Que le dénominateur commun soit la musique n’est pas un frein à parler de culture au sens large. Que la proposition vienne de l’extérieure du territoire doit être pris comme une fierté c’est le début de la reconnaissance de ce que l’on sait ici : culturellement, Angers est riche.

Une rencontre publique
La journée du 23 décembre sera composée d’une série de rendez-vous pour appuyer factuellement l’étude d’implantation et sera suivie en fin de journée d’une rencontre publique dont les détails de lieu et d’heure seront communiqués ultérieurement. Cette rencontre est une page blanche : le début d’une concertation de territoire pour construire un projet commun et au service des entreprises, du public et avant tout des artistes.
Pour rester informé, vous pouvez suivre la page Facebook de l’agence YLLW qui fera état des prochaines informations de ce projet.

Germain Kpakou
Directeur de l’agence YLLW

Avancement du projet 10%
Angers Day : quand Austin reçoit

Angers Day : quand Austin reçoit

Le 14 novembre 2015 prochain, la ville d’Austin au Texas reçoit la ville d’Angers, France.

Quel parcours depuis ce mois de mars 2012 où nous nous étions rendu sur place pour découvrir la ville aux 1000 potentiels.
Sur une idée originale des services de la ville d’Angers, diffusé dans le réseau ICC par la structure du Chabada, le jumelage Austin Angers n’a jamais été aussi dense.

Cette année 2015 marquera un tournant dans la relation entre les deux villes : le mois de janvier 2015 avec une inauguration de la structure Austin Angers Creative pendant le festival Premiers Plans, le mois de mars 2015 avec l’ambitieux projet sur les marches du festival South By South West, le mois de mai qui a vu le Cinéma français à l’honneur dans les salles texanes, le mois de juin 2015 qui atteste d’un duplex entre le maire d’Austin et le maire d’Angers pour ouvrir les portes de la Cité de l’Objet Connecté quelques minutes avant que François Hollande ne prenne la parole, le mois de septembre avec la première édition de la Austin Week et la troisième édition du Lévitation France.

Et, après quelques années de travail, de relation, d’échanges, d’accueil, de rencontres, d’opérations, le premier Angers Day à Austin. Angers, première ville française à l’honneur dans l’histoire de l’excentrique Austin.

Nulle autre chose que les relations humaines pour amener une ville à en rencontrer une autre. C’est la plus value de ce jumelage : il a su se faire rencontrer des femmes et des hommes qui ont mis en avant l’intérêt de l’échange trans-atlantique. Par l’activité, les concerts, les expositions, les festivals, les chefs, au fur et à mesure, les liens se resserrent.

Le plus dur dans une relation n’est pas de la faire naître mais de la faire perdurer. Austin et Angers se sont trouvées et à l’heure où l’on parle du Texas comme de la nouvelle terre promise des États-Unis (cf. Le Monde), Angers a montré qu’en 2015 le principe du jumelage n’a rien perdu de son intérêt.

Rendez-vous est pris le 14 novembre sur la scène du club Stay Gold qui accueillera le groupe angevin Cherry Plum pour célébrer ensemble le jumelage des deux villes !

Plus d'infos

Angers Day

Contact :
Samantha Phelps, Austin, TX

AW! – Quand les ICC jouent leurs rôle

AW! – Quand les ICC jouent leurs rôle

La culture : un prétexte pour se connecter

Bien avant que les objets ne le soient, connecté, ce sont les individus qui l’ont été. Depuis 2012, Austin Angers Creative entretien des relations étroites avec les acteurs du territoire Texan, tout secteurs confondus.

Ces relations multiples se sont développées au fur et à mesure des événements que nous organisions. La raison est simple : le temps passé ensemble !

Concerts, rencontres, repas, brunch, conférence, le programme semble facile mais il se garde bien de montrer toute la complexité qu’il y a à organiser des événements à 6000 kilomètres de chez soi. Une dizaine de déplacements successifs qui ont nécessité plusieurs milliers d’heures de travail cumulé. Disproportionné ? Non. Car il ne faut pas moins de travail pour obtenir les résultats d’aujourd’hui. Le travail, le temps et la relation humaine. Voilà ce qui a fait le secret du réseau d’Austin Angers Creative. Mais si vous n’ajoutez pas à ça les événements qui font converger les gens et les envies dans le même sens votre corpus reste inerte et peu profitable. C’est là tout le secret des industries culturelles et créatives, elles sont des forces de rassemblement, des agitateurs.

Austin Week : apprendre à travailler ensemble

La première Austin Week aura lieu en septembre sur le sol angevin et nous y voyons là l’occasion de fédérer encore et toujours un réseau d’acteurs plus large autour d’une idée simple : faire, ensemble.

Des services, des institutions, des collectivités, des entreprises, des associations, des individus, des bénévoles, des banques, des citoyens, des curieux, voilà de quoi le tour de table se compose. La probabilité pour que ces différentes entités se parlent, se croisent où co-opèrent était très faible. Mais c’est l’idée qui rassemble. Disposer pendant une semaine à Angers de la liberté de créer sans cloison des rencontres qui juxtaposent des tatoueurs gourmands et des chefs tatoués, des musiciens country et des entrepreneurs digital, des chercheurs texans et des chercheurs maugeois, des festival psychédélique et des hommes politiques.

La première année, on aura un résultat fin à observer, quelques événements, quelques avancées mais l’intérêt est dans la perspective car rien n’est plus facile à refaire que quelque chose que l’on a déjà fait.

Voilà toute la valeur des industries culturelles et créatives : créer. Créer des premières fois auxquelles on peut croire, des premières fois qui disent que tant que nous en sommes c’est déjà gagné.

Des résultats attendus

Mais dire cela ne doit pas occulter l’attente de résultats. On ne peut pas se contenter de s’être rassemblé une fois. Il faut savoir le refaire et savoir le refaire implique de savoir quoi refaire. L’évaluation est donc cruciale : combien de personnes avons-nous touchées, combien de données avons-nous récoltées, combien de convaincus, combien de déçu, combien de personnes séduites, aux anges, … Nous nous emploierons à produire les bilans de cette opération pour en faire ressortir les points faibles et les points forts, gommer les erreurs, prévenir les bévues, solutionner les écueils et amplifier ce qui fonctionne.

AW! comme Awesome !

Et puis il restera une chose dont il faudra bien prendre soin. Un détail colossal sans lequel, ni nos milliers d’heures, ni nos dizaines de déplacement n’auraient eu de sens : le fun.

Ca peut paraitre antinomique avec la notion de travail mais pourtant. C’est tellement lié. Et c’est le meilleur enseignement que nous ayons tiré de la première puissance économique du monde observée au Texas. Fun is worth it in business. La décontraction & le sérieux, le sourire & la poignée franche, les dollars & les fonds de poche, le travail & la santé, etc. À Austin nous avons toujours travaillé dans la décontraction et la rigueur.

Et c’est comme ça que devra exister la première Austin Week : une semaine de travail décalée, décontractée et conviviale. Pour qu’une fois de plus, preuve soit faite que l’activité nait dans l’idée et que l’idée nait dans la création.

Keep Austin Weird / Keep Angers Creative !

Austin Week
du 14 au 20 septembre 2015,
Angers, Fr.
contact@austinweek.fr