Connectés : des objets, des villes et des Hommes

Connectés : des objets, des villes et des Hommes

Connectés : des objets, des villes et des Hommes

Vendredi nous assistions à l’inauguration de la Cité des Objets Connectés, rapidement appelée « COC ». Réunis au coeur des anciens de locaux de RCO, près de 1500 personnes étaient venues voir le Président de la République inaugurer un des projets les plus ambitieux d’Angers ces dernières années.

Il est rare de voir autant de personnalités politiques s’intéresser le même jour à la ville d’Angers. Angers donne souvent l’impression d’une ville de savoirs faire qui ne le fait pas savoir.
Un détail cependant prouvait,, ce jour, de l’ouverture d’Angers : la présence de la ville d’Austin !

Depuis 2012 maintenant l’agence YLLW, la direction du Chabada, les membres du 9rueClaveau et un corps entier de professionnels œuvrent sous un seul et même nom, Austin Angers Creative, pour le rapprochement des deux villes en privilégiant systématiquement l’action concrète et la rencontre humaine.

Car tout est un tout.

Et ce n’est donc pas un hasard si lors de ce moment si spécial pour la ville d’Angers, en présence des plus hautes fonctions de l’État français, nos amis et collègues d’Austin étaient présent.

Liz Wiley, avocate de profession et soutien constant d’Austin Angers Creative était assise aux côtés du maire de la 11è ville des États-Unis lorsque le duplex a commencé. En face d’eux à Angers, Christophe Béchu maire de la ville et Emmanuel Macron, ministre de l’économie. La discussion tourne autour de la relation entre les deux villes et de son potentiel de développement.

Un peu plus tard c’est Steve Adler, dans un message vidéo enregistré, qui rappelle l’importance de la relation entre les deux villes. Son résumé est limpide quand il se demande ce que les deux villes ont à s’apporter.
Angers : la gastronomie et l’innovation, Austin : la musique et la technologie.

Un résumé très simple et pourtant chargé de souvenirs de travail.
Tout d’abord sa présence à la table des chefs angevins Rémi Fournier et Gérard Bossé lors du dernier SxSW lorsqu’il est venu s’asseoir à la table de deux chefs angevins à l’occasion de la soirée « Good France » du premier « The French Bistro« .
Les groupes Lo’Jo, Zenzilé, Titi Robin, Daria, Thylacine qui se sont rendus là-bas et y ont trouvé de nouveaux marchés, de nouveaux producteurs.
Les acteurs de la tech angevine qui sont revenus avec des process et des méthodes de présentation inédit à Angers.
La participation aux deux derniers French Tech Club du festival South By South West.

C’est d’ailleurs ce qui a conclu ce rendez-vous inaugural : l’annonce par le président de la République de l’accession par Angers au label French Tech. En 2014 et en 2015, l’agence YLLW pour le compte d’Austin Angers Creative a été partie prenante de la présence française du label French Tech à Austin, via ses participations au French Tech Club. Deux années de travail pour imprimer l’idée que la France peut citer sur des marchés américains tel que le South By South West.

Cette engouement de la France pour Austin ne fait que confirmer notre analyse première : Austin est devenue incontournable.

Alors comme le fait la cité pour ses objets, comme l’ont fait Angers et Austin, comme nous l’avons fait depuis 3 années, nous nous attachons à rester connecté aux personnes qui font vivre l’échange entre les deux villes.

long celebrity dresses

About the Author

Leave a Reply